La retraite supplémentaire : une solution adaptée

8 juillet 2016

Entretien avec Jean-Louis GUILLAUME, Directeur développement retraite entreprises AG2R LA MONDIALE

Jean-Louis Guillaume - AG2R LA MONDIALEQuelles sont les problématiques auxquelles devront faire face les futurs retraités ?

Malgré les réformes successives, nous savons dès maintenant qu’une grande partie des salariés partira à la retraite avec un revenu bien inférieur au dernier salaire. Pour les cadres, cette baisse de revenu pourra aller jusqu’à 60 %. Cette situation est préoccupante car dans le même temps, l’allongement de la durée de vie signifie une retraite plus longue, plus active et le risque croissant d’être confronté au financement de la dépendance de ses parents, de son conjoint ou de soi-même. Au final, les besoins vont augmenter alors que les ressources vont diminuer. Le véritable enjeu est donc pour les futurs retraités de préparer au mieux cette baisse attendue du revenu afin de maintenir un niveau de vie satisfaisant.

En quoi la retraite supplémentaire peut-elle apporter une solution ?

Aujourd’hui, si bon nombre de produits d’épargne permettent de se constituer un capital sécurité, seuls les dispositifs de retraite supplémentaire apportent systématiquement un revenu supplémentaire sur toute la durée de la retraite, sous la forme d’une rente viagère. Certains dispositifs, comme le Plan d’Épargne Retraite Entreprises (PERE) (« Article 83 »), offrent même aux salariés la possibilité d’aller plus loin et de se constituer un supplément additionnel de retraite au travers des Versements Individuels Facultatifs (VIF). Cette option, bénéficiant d’une fiscalité avantageuse, est de plus en plus pratiquée par les salariés.

Comment la retraite supplémentaire se développe-t-elle dans les entreprises ?

Dans les grandes entreprises, les solutions de retraite supplémentaire sont désormais totalement intégrées à la politique de protection sociale de l’entreprise. De même, ces dispositifs sont couramment utilisés par les TPE dans le cadre d’une réflexion patrimoniale élargie. En revanche, un travail de pédagogie et de communication reste à faire auprès des PME qui, faute de ressources, méconnaissent encore trop souvent les possibilités et solutions offertes par les dispositifs de retraite supplémentaire. C’est notre rôle de les conseiller et de les accompagner, pour mettre à leur disposition, ces solutions.